Les secouristes reçoivent des lunettes examinant leurs regard

Les secouristes reçoivent des lunettes examinant leurs regard

Les sauveurs d'Ostende recoivent des lunettes spéciaux cet été pour voir comment ils gardent un œil sur la mer. « Une telle recherche est nécessaire et profitera à tous les sauveteurs sur la côte », explique le professeur Jan Bourgois.

Lu sur Nieuwsblad

« Il y a des contributions scientifiques dans la formation des secouristes, soutenir les premiers soins et RCR et donner des conseils dans la formation de sauvetage. Au Département des Sciences du Mouvement et du Sport à l'Université de Gand on étudie également le comportement de visualisation dans les sports et la circulation. Une enquête sur les habitudes de regarder des maîtres-nageurs n'est pas encore là « , explique le professeur Jan Bourgois de la recherche physiologie de l'exercice. Il était une fois sauveteur lui même pendent cinq ans et met en évidence la nécessité de chercher à savoir comment les sauveteurs regardent.

« La principale tâche des sauveteurs est la prévention pendent qu'ils surveillent la mer et balayent avec les yeux pour détecter des noufragés. Aucune chose évidente car un enfant en noyade a disparu sous l'eau après vingt secondes. Nous voulons enregistrer le profil de balayage parce que les études de maîtres-nageurs de la piscine montrent que les sauveteurs de première année balayent autrement que les sauveteurs expérimentés ".

L'instrument est une monture contenant des caméras qui enregistrent la vision et les pupilles. Nous mesurons donc comment et où regarde le secouriste, la facilité avec laquelle il va scanner et s'il y a une différence dans le modèle de balayage entre secouristes expérimentés et nouveaux.

« Nous soupçonnons que vous pourriez apprendre la technique de balayage et peut ainsi optimiser le balyage. Nous ferons des recommandations qui permettent d'ajuster la formation. La science peut aider à la pratique ici « , a déclaré Bourgois.

L'échevine Nancy Bourgoignie (sp.a) est excité. « Une bonne chose qu'Ostende contribue aux secouristes sur la côte entière afin de mieux scanner la plage », dit-elle.

Alerte pendent huit heure

« Les jours d'affluence, les sauveteurs devraient être très alerte pendent huit heures», a déclaré le chef secouriste Jonathan Devos. « Maintenant on change de psote au sentiment, mais peut-être que la recherche scientifique aidera à mieux déterminer où et quand il faut changer de poste. Et cela m'intrigue également de savoir si les sauveteurs sur la chaise haute et sauveteurs secouriste à la ligne de marée font un balayage de la mer différente ».

L'enquête est en cours cet été, les résultats sont attendus plus tard cette année.